Créer un site internet

La hernie discale

La hernie discale

 

Origine de la hernie discale

Sous l'effet d'un effort de compression trop important ou trop long, ou bien d'un choc, le disque intervertébral, qui joue le rôle d'amortisseur entre deux vertèbres, s'écrase un peu. Le noyau gélatineux (ou nucleus pulposus) qu'il contient fait alors saillie (c'est la signification générale du terme hernie) à l'intérieur du canal rachidien.

Symptômes

La hernie discale peut être asymptomatique. Si la saillie vient fortement sur le canal rachidien, elle peut se traduire par une douleur au niveau du disque touché : lombalgie, ou « mal de dos », pour les vertèbres lombaires. Si elle exerce une pression sur la racine du nerf sciatique, elle génère une douleur diffuse qui se propage le long d'une jambe : la sciatique.

Hernie discale cervicale

Névralgie cervico-brachiale

Il s’agit d’une douleur à point de départ cervical qui irradie dans le membre supérieur . Cette douleur résulte le plus souvent d’une compression par une hernie discale. Selon la position de la hernie et la racine nerveuse comprimée, la douleur présente un trajet diffèrent :

- pour la racine C4 : la douleur irradie jusqu’à l’épaule

- pour la racine C5 : la douleur irradie jusqu’à l’épaule et la face latérale du bras

- pour la racine C6 : la douleur irradie sur la face latérale du bras, l’avant-bras jusqu’au pouce

- pour la racine C7 : la douleur irradie sur la face postérieure du bras, l’avant-bras et trois premiers doigts

- pour la racine C8 : la douleur irradie sur la partie interne du bras, l’avant-bras jusqu’aux 4e et 5e doigts.

Le plus souvent il s’agit d’une compression par une hernie discale qui comprime la racine nerveuse à l’émergence de la moelle épinière. Quand la hernie discale comprime la moelle épinière, la conséquence est une compression médullaire.

 

 

diagnostic

L’anamnèse précise déjà selon le trajet de la douleur, quelle racine nerveuse est impliquée.

A l’examen clinique nous chercherons les conséquences neurologiques de cette compression :

1. Les signes sensitifs :avec une perte de sensibilité dans le territoire du nerf

2. Les signes moteurs :avec une perte de force par exemple du muscle  deltoïde (racine C4,C5),du biceps(la racine C5 et principalement C6) ,du triceps (la racine C7 )

3. Une diminution voire abolition d’un réflexe osteo-tendineux :

- bicipital pour C6

- tricipital pour la racine C7

- cubito-pronateur pour la racine C8.

hernie discale lombaire

Un disque commence à se hernier quand le nucleus mou repousse l’anneau fibreux qui s’est usé, déchiré ou qui a eu un choc brutal. Cette pression contre l’anneau fibreux peut déclencher une lombalgie.

Si le disque est très usé et endommagé, le centre d’aspect gélatineux peut traverser le disque.Une fois que le nucleus se rompt – ou fait hernie – à travers l’annulus déchiré, la douleur du bas du dos ou lombalgie peut augmenter. La sciatique douloureuse de la jambe aussi. C’est parce que le matériel gélatineux qui sort , provoque une inflammation des racines nerveuses. Ce matériel peut aussi comprimer vos racines nerveuses sensitives, causer des douleurs, des engourdissements d’une ou des deux jambes.

Symptômes

Pour la plupart des gens qui ont une hernie discale lombaire,  la douleur du bas du dos ou lombalgie est les symptôme initial ; cette douleur peur durer quelques jours, puis augmente. Elle est souvent suivie par une éventuelle douleur de jambe, un engourdissement, ou une faiblesse musculaire. Cette douleur de jambe va typiquement en dessous du genou, et souvent dans le pied et la cheville. Elle part du dos ou de la fesse et descend à la jambe et au pied.

Les symptômes peuvent être isolés ou associés :

  • lombalgie

  • douleur de la jambe et/ou du pied

  • sensation d’engourdissement et de fourmillements dans la jambe et/ou le pied

  • faiblesse de la jambe et/ou du pied

  • incontinence urinaire ou anale (extrêmement rare). Elle peut révéler un problème plus grave appelé le syndrome de la queue de cheval. Il est causé par la compression des racines nerveuses. Il s’agit d’une urgence chirurgicale.


 

Dans l'ensemble des hernies discales, le traitement, lorsqu'il y a une symptomatologie, peuvent être soulagées par une médication adaptée, des séances d'ostéopathie et une bonne hygiène de vie. Le traitement chirurgical est très controversé car la protrusion de la hernie, va, au cours du temps, se dessécher et par conséquent diminuer ou annuler la compression. La chirurgie reste un acte comportant des risques, parfois mal expliqué au patient.