Névralgie Cervico Brachiale

LA NEVRALGIE CERVICO-BRACHIALE

La névralgie cervico-brachiale (NCB) est l'équivalent d'une sciatique au niveau du bras. Le conflit irritant le nerf se situe souvent au niveau d'une vertèbre cervicale au lieu d'une lombaire et le territoire douloureux se situe dans la région de la clavicule, du haut du dos, de la poitrine et surtout du bras. La névralgies est une douleur particulière par son caractère lancinant, les sensations anormales qui l'accompagnent comme desfourmillements, engourdissements, gonflement, courant électrique, y compris dans le thorax, maux de tête, vertiges, névralgies faciales et le fait qu'elle ne soit pas « directement » influencée par les mouvements du bras: la douleur peut être quasi-permanente, que vous soyez actif ou pas. Le repos n'est pas toujours efficace. Vous pouvez ressentir des points douloureux plus précis dans le bras qui vous pourront vous faire penser à une tendinite. Ils correspondent aux terminaisons nerveuses les plus irritées. Dans de rares cas, les patients signalent une  névralgie cervicobrachiale bilatérale, mais certains ressentent une  lourdeur et une faiblesse dans les deux membres supérieurs. Les douleurs sont souvent changeantes et migratrices (elles changent de zones), et vous n'arrivez pas à trouver de position pour vous en débarrasser.

Comme dans toute pathologie, les manifestations  peuvent varier d'une personne à une autre. Les causes en général L’arthrose et la hernie discale Contrairement aux vertèbres lombaires ces deux causes sont souvent associées, même chez une personne jeune. L' "arthrose" cervicale peut démarrer en effet assez tôt car les vertèbres cervicales sont très mobiles et soumises à de nombreuses contraintes et à plus de traumatismes. On voit couramment dès la trentaine des disques détériorés et une déformation des rebords des vertèbres de chaque côté. Ces déformations sont appelées "becs de perroquet" et empiètent sur le trou de conjugaison, orifice par lequel la racine nerveuse sort sur le côté de la vertèbre. Une hernie discale empiète aussi au même endroit. Les disques étant plus petits et les contraintes moins importantes qu'au niveau lombaire, il est rare d'expulser brutalement une grosse hernie cervicale. Ce sont souvent de petites hernies bien tolérées qui ont "poussé" progressivement. Elles durcissent en vieillissant et rétrécissent de façon permanente le trou de conjugaison comme l'arthrose. Plus rarement, un kyste (poche remplie de liquide se rapprochant du LCR) exerce une pression sur une racine nerveuse. La douleur du nerf (NCB), apparaît en fait quand les mouvements de votre bras (tiraillements sur le nerf) ou une mauvaise posture de votre tête (nerf au contact de l'arthrose) viennent irriter le nerf. La racine nerveuse gonfle et se retrouve alors encore plus comprimée. Que faire contre la névralgie cervico-brachiale ? La sortie du disque intervertébral n’est pas temporaire, la hernie ne rentre  pas spontanément. Souvent, les symptômes de la névralgie cervico-brachiale en phase aiguë disparaissent en 8 mois, car le noyau pulpeux en protrusion tend à se réduire, dans certains cas, cependant, la maladie devient chronique et très douloureuse.
 

Traitement: Le médecin peut prescrire des corticoïdes pendant la phase aiguë, mais quand la douleur diminue, il est possible de prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens (cartrex, Arcoxia..). Contre les radiculopathies (douleurs provoquées par le nerf lésé qui suivent son
trajet), le médecin recommande souvent la prégabaline (Lyrica), la gabapentine (neurontin) ou du cymbalta.

Schéma anatomique

 

Schéma territoires nerveux

 

Névralgie cervico-brachiale (NCB) ou Brachialgie ou Cervicobrachialgie Par le Docteur Louis-Philippe Morin

Symptômes: radiculopathie cervicale, brachialgie.

Comme son nom l’indique, cette condition provient de l’irritation de certains des nerfs du cou, particulièrement ceux responsables du contrôle de l’activité du bras. Les symptômes, ex. la brachialgie, peuvent couvrir les territoires de l’omoplate, de l’épaule, du bras, du coude, de l’avant-bras et/ou de la main.

Les douleurs, sont dites radiculaires (radiculopathie), c’est-à-dire qu’elles résultent de l’irritation d’une racine nerveuse précise, en particulier une de celles qui participent au plexus brachial. On peut souvent l’identifier à partir de la distribution et du comportement des symptômes. Si une irritation de la cinquième racine nerveuse cervicale peut affecter l’épaule, l’irritation des 6ième, 7ième ou 8ième racines cervicales peuvent irradier jusqu’aux doigts de la main.

Qu’est-ce que la névralgie cervicale  ou brachialgie?

Contrairement à la myélopathie cervicale (une atteinte de la moelle épinière) qui se présente généralement des deux côtés, la névralgie cervico-brachiale est principalement unilatérale. La douleur est de type lancinant, presque permanente, sans être améliorée par le repos. Certains la qualifieront d’« électrique ». Elle peut être accompagnée de paresthésie, soit des engourdissements, des fourmillements ou des picotements. Les symptômes de la névralgie cervico-brachiale sont parfois temporairement soulagés en soulevant de côté le bras au dessus de la tête (signe de Davidson1).

La principale cause (80%) de la névralgie cervico-brachiale est une dysfonction cervicale. En effet, le blocage d'une vertèbre accélère la dégénérescence des articulations vertébrales, en l’occurrence, les facettes postérieures (spondylarthrose) et/ou le disque intervertébral (discopathie discarthrose). L’expansion osseuse (ex. bec de perroquet) qui en résulte est une source d’empiètement sur les structures nerveuses adjacentes. Le nerf ainsi touché déterminera la distribution des symptômes. Le contrôle de ce processus dégénératif est dépendant de la restauration de la mobilité articulaire. C’est pourquoi, le patient atteint d’une névralgie cervico-brachiale ou brachialgie devrait être évalué en médecine manuelle afin de confirmer le diagnostic et de déterminer l’indication des soins correctifs appropriés.